Make your own free website on Tripod.com

Paroles de maîtres bouddhiques
Home ] Up ] [ Paroles de maîtres bouddhiques ] Kalama Sutra ] The Metta Sutta, on loving kindness ] Bienveillance ]

 

 Shakyamuni Buddha

"O moines et hommes sages, comme on éprouve l'or en le frottant, le coupant et le fondant, ainsi jugez de ma parole : et si vous l'acceptez, que ce ne soit pas par simple respect.
Bouddha Shakyamuni

"L'état de samsara (i.e. de transmigration) n'est simplement dû qu'aux pensées illusoires. L'éveil est atteint dans la non-saisie et dans la non-demeure de ces pensées et en étant simplement conscient de ces pensées lorsqu'elles apparaissent."
Mahayana, maître zen chinois, VIIIème siècle

The Past is Past,
The Future is Yet To Come
That Means the Future is in Your Hands
The Future Entirely Depends on the Present.
This Realization Gives You a Great Responsibility.

--H.H. the 14th Dalai Lama, Tenzin Gyatso


 

"Maintenant s'ouvre le magasin des paroles mystiques,
Où les trésors cachés viennent au jour,
Où toutes les vertus et les puissances se concrétisent.
Les Bouddhas dans les innombrables royaumes bouddhiques
Ne sont pas autre chose que l'unique Bouddha au fond de notre âme ;
Et les lotus d'or, aussi nombreux que les gouttes d'eau de l'océan,
C'est notre corps."

Kôbô Daishi (774-835)

 

"La seule façon de percevoir la réalité est d'abandonner toute élaboration conceptuelle et il faut laisser l'esprit en méditation sans point de référence, dans la vacuité qui est elle aussi dénuée de point de référence. Celle-ci ne peut pas être conceptualisée, soit comme existante soit comme non-existante soit comme toute autre combinaison des deux. Tant que l'on n'a pas expérimenté directement la vraie nature de la vacuité, on ne peut pas se défaire des formations mentales, puisqu'il existe encore une certaine interprétation de la vacuité."

Khenpo Tsultrim Gyatso, "Méditation sur la vacuité"

 

L’enseignement du Bouddha n’est pas loin, il est dans notre propre coeur, il est tout près. Le Satori n’existe pas en dehors de nous. Ou donc pourrions-nous le trouver sinon à l’intérieur de nous-mêmes ! qu’il s’agisse d’illusion ou d’illumination, c’est de l’illusion ou de l’illumination de notre propre coeur qu’il s’agit

Kôbô Daishi 774-835